Nous éprouvons présentement des difficultés avec notre système de don en ligne. Nous travaillons à régler la situation.

Pour faire un don, nous vous invitons à communiquer avec nous par téléphone au 418 656-3292.

Merci de votre compréhension.

MESSAGE IMPORTANT

Depuis le 1er mai, la Fondation de l’Université Laval a intégré l’équipe du vice-rectorat aux affaires internationales et au développement durable, sous le nom de la Direction de la philanthropie et des relations avec les diplômées et diplômés de l’Université Laval. Veuillez noter qu’au cours des prochains mois, les deux appellations cohabiteront. Par conséquent, la mention Université Laval – Don remplace celle de La Fondation de l’Université Laval sur le relevé de transaction.

Yvon Caouette & Nicole Thériault
Yvon Caouette & Nicole Thériault

Yvon Caouette & Nicole Thériault

38

« C’est gratifiant de savoir que des étudiantes et étudiants bénéficient de nos dons. On a l’impression de donner au suivant, de transmettre, de laisser une marque. »

Yvon Caouette et Nicole Thériault ont consacré leur vie au domaine de l’éducation. Après avoir passé une grande partie de leur carrière sur la Côte-Nord du Québec et siégé à plusieurs comités et conseils, ils continuent d’avoir un impact positif sur la société en donnant à l’Université Laval.

 

Là où tout a commencé

M. Caouette est né à Amos et a grandi en Abitibi. Au terme de ses études au Collège classique d’Amos, il obtint un baccalauréat ès arts de l’Université Laval. C’est à cette même université qu’il acquit une licence en orientation qui lui permit de devenir membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec. Durant ses années de formation, il a effectué des stages pratiques au sein de la Commission scolaire régionale de la Côte-Nord. Au terme de ses études, on lui offrit un poste de conseiller d’orientation à cette même commission scolaire. C’est ainsi qu’il s’implanta en Côte-Nord et œuvra en éducation tout au long de sa carrière, successivement comme conseiller d’orientation au secondaire et au collégial puis directeur des services pédagogiques du Cégep régional de la Côte-Nord et enfin secrétaire général et directeur des communications du Cégep de Baie-Comeau.

C’est à Baie-Comeau que M. Caouette fait la rencontre de celle qui allait devenir sa conjointe, Nicole Thériault. Originaire de La Tuque, Mme Thériault a effectué ses études classiques au Collège Basile-Moreau à Ville Saint-Laurent où elle obtint un baccalauréat ès arts de l’Université de Montréal. Après avoir obtenu un second diplôme de cette même université, en Lettres (histoire) cette fois, elle rejoint sa famille installée à Hauterive depuis le début des années 1950. Après avoir été enseignante en histoire aux niveaux secondaire et collégial au Collège classique de Hauterive puis responsable du secteur des sciences et techniques humaines au Cégep de Baie-Comeau, elle a ensuite œuvré à titre de conseillère pédagogique à l’éducation des adultes de ce même cégep.

 

Implications communautaires et engagement social

M. Caouette et Mme Thériault ont toujours été très actifs dans leur milieu. Pendant plus de 35 ans, Mme Thériault a siégé sur différents comités et conseils d’administration notamment à la Société nationale des Québécois de la Côte-Nord de 1973 à 1994, au Centre hospitalier régional à la suite de la fusion des hôpitaux de Baie-Comeau et Hauterive, de 1980 à 1982, puis au Bureau des Congrès et du tourisme de Baie-Comeau, de 1986 à 1990 et finalement, au Dépannage de l’Anse, une entreprise d’économie sociale axée sur le volet environnemental et l’intégration au travail des jeunes en difficultés, de 1998 à 2009.

Du côté de M. Caouette, on pourrait croire qu’il a vécu deux vies tellement ses implications ont été nombreuses et variées. Il a notamment siégé au Conseil supérieur de l’éducation en qualité de membre de la Commission de l’enseignement collégial. Pendant dix ans, il fut membre du Conseil de la santé et du bien-être. Il est particulièrement fier d’avoir présidé le comité à l’origine du rapport Vieillir dans la dignité déposé en janvier 2001 auprès du ministre de la Santé. La recommandation phare de ce rapport est la mise en application des services à domicile pour les personnes aînées. En 2022, cette recommandation toujours pertinente a été à nouveau formulée au ministre de la Santé.

M. Caouette s’est également intéressé au monde municipal en assumant deux mandats de conseiller municipal puis de consultant en affaires municipales. En Côte-Nord, de Tadoussac à Blanc-Sablon, il a aussi participé à de nombreux comités relatifs à l’éducation, à la culture ainsi qu’au développement socio-économique.

 

L’importance de redonner

Lorsqu’il est question de philanthropie, l’idée de « donner au suivant » est le leitmotiv du couple Caouette-Thériault. « Comme nous n’avons pas d’enfant, on souhaite simplement aider des gens. Soutenir financièrement celles et ceux qui en ont besoin », explique M. Caouette. De son côté, Mme Thériault mentionne avoir elle-même bénéficié de petites bourses lorsqu’elle était étudiante. Elle est donc bien placée pour mesurer et comprendre l’impact de l’appui des donateurs sur le parcours des étudiantes et étudiants.

Quant aux raisons qui ont incité le couple à donner spécifiquement à l’Université Laval, M. Caouette répond sans hésiter : « Parce que j’ai reçu! » Pour lui, c’est d’abord la grande qualité de la formation dont il a bénéficié à l’Université Laval qui explique son appui à son alma mater depuis plus de 30 ans. Pour Mme Thériault, il apparaissait pertinent de concentrer les dons du couple au même endroit d’autant plus qu’ils habitent désormais à Québec et qu’un grand nombre d’étudiants de la Côte-Nord fréquentent l’Université Laval.

C’est ainsi qu’ont été créés le Fonds de bourses Caouette-Thériault en sciences de l’orientation ainsi que le Fonds de recherche en cancérologie – Fonds Caouette-Thériault. Deux domaines qui sont particulièrement chers aux yeux du couple en raison de leur parcours professionnel respectif et de leurs expériences personnelles.

Découvrez d'autres Cent-associés

Marcel et Annie Adams

Sylvan Adams, à la mémoire de ses parents Annie et Marcel Adams

« Si mon père tenait les rênes de l’entreprise, c’est ma mère qui avait les deux mains sur le volant philanthropique. »
 
 
 

Jean Turmel

Diplômé - Sciences commerciales (1967)

« En donnant, je veux permettre à d’autres de se réaliser et d’être en mesure à leur tour de redonner. »


L’honorable René Dussault & Marielle Godbout

Diplômé - Droit (1962)

« Ma mobilisation profonde pour donner à l’Université Laval résulte de ma conviction que la réussite n’a de sens que si on contribue à la communauté. L’éducation a des vertus transformationnelles tant pour les jeunes que pour la société elle-même. »

Faites partie de l’histoire

Marc Deschênes
Directeur conseil
dons majeurs et planifiés
Marc Deschênes, directeur dons planifiés

Demande de contact - Cent-Associés