Nous éprouvons présentement des difficultés avec notre système de don en ligne. Nous travaillons à régler la situation.

Pour faire un don, nous vous invitons à communiquer avec nous par téléphone au 418 656-3292.

Merci de votre compréhension.

MESSAGE IMPORTANT

Depuis le 1er mai, la Fondation de l’Université Laval a intégré l’équipe du vice-rectorat aux affaires internationales et au développement durable, sous le nom de la Direction de la philanthropie et des relations avec les diplômées et diplômés de l’Université Laval. Veuillez noter qu’au cours des prochains mois, les deux appellations cohabiteront. Par conséquent, la mention Université Laval – Don remplace celle de La Fondation de l’Université Laval sur le relevé de transaction.

Michel G. Bergeron

51

« Mon entrée dans le programme des Cent-Associés de l’Université Laval est ma façon de redonner à mon alma mater qui m’a non seulement formé, mais qui m’a toujours soutenu tout au long de ma longue et belle carrière. »

Homme de cœur et de science, le Dr Michel G. Bergeron est reconnu pour sa contribution exceptionnelle au domaine de l’infectiologie. Animé par plusieurs passions allant de la musique à la biologie, en passant par son service au sein de l’armée, c’est d’abord sa passion pour l’humain et son désir de sauver des vies qui l’ont guidé vers la médecine.

 

Un esprit scientifique et entrepreneurial axé sur le bien-être des communautés

Titulaire d’un doctorat en médecine de l’Université Laval, Michel G. Bergeron s’est spécialisé en médecine interne à l’Université McGill, avant de poursuivre ses études sous la direction du professeur Louis Weinstein au Tufts-New England Medical Center et du scientifique Salvador Luria (Prix Nobel de médecine en 1969) au Massachusetts Institute of Technology. « Ce fut une aventure extraordinaire », affirme-t-il.

Axée sur le bien-être général du patient, la pratique du Dr Bergeron a été empreinte de valeurs humaines. Pour lui, offrir de meilleurs soins s’est toujours traduit par la nécessité de rapprocher le laboratoire du patient.

Sa vision novatrice et sa passion pour la recherche en microbiologie et en infectiologie l’ont amené à fonder, en 1974, à son retour de Boston, le Centre de recherche en infectiologie (CRI) de l’Université Laval. Avec la collaboration de son équipe transdisciplinaire, il est parvenu, au début des années 2000, à développer des tests de diagnostic moléculaire rapides (en moins d’une heure) permettant de diagnostiquer de nombreuses infections sévères. Il est fier d’avoir érigé l’un des plus grands centres de recherche en maladies infectieuses de l’Amérique du Nord, qui accueille près de 250 chercheuses et chercheurs qui portent la même mission, soit de réduire l’impact des maladies infectieuses, ici comme à l’international. Pourvu d’un intérêt marqué pour la santé des populations, il a aussi été actif dans une période marquante en infectiologie avec l’arrivée de la crise du SIDA : il a cofondé, avec la docteure Louise Côté, dans les années 1980, l’Unité de recherche clinique sur le VIH/SIDA au CHUL. Il crée aussi avec le Docteur Rabeea Omar le condom invisible, un gel microbicide pour protéger les femmes contre les infections transmises sexuellement comme le SIDA. Il a également fondé deux compagnies, Infectio Diagnostic (devenue Becton Dickinson) et GenePOC (devenue Meridian BioScience) qui fabriquent et commercialisent plus de 15 tests moléculaires développés au CRI. Lui et son équipe ont également inventé l’instrument Revogene qui permet de diagnostiquer des infections auprès du malade.

 

Un précieux savoir au profit de la recherche et de l’éducation en infectiologie

Le Dr Bergeron a été une véritable source d’inspiration pour la communauté scientifique et la relève étudiante au cours des 48 années où il a évolué en tant que professeur, chercheur et médecin clinicien à l’Université Laval et au CHU de Québec-Université Laval. Il a partagé son expertise auprès de quelque 7 000 étudiantes et étudiants de 1er cycle et en a formé plus de 80 aux cycles supérieurs. Au cours des huit années où il a occupé le poste de directeur du Département de microbiologie, il a modernisé l’enseignement de cette discipline en fusionnant les sciences fondamentales et les sciences cliniques.

En plus de ses projets de recherche et de son enseignement, le Dr Bergeron a aussi laissé sa marque auprès de la communauté. Par le biais du CRI, il a mis sur pied le programme Chercheur d’un jour, CRCHU de Québec-Université Laval, qui permet à des jeunes du secondaire d’étancher leur curiosité en visitant leurs laboratoires et en échangeant avec des chercheurs sur les différentes possibilités de carrière dans le domaine de l’infectiologie.

Les travaux et collaborations revêtent une grande valeur pour la communauté scientifique et la population et leur portée s’étend à l’international. Michel G. Bergeron a rédigé plus de 525 articles, lesquels ont été cités plus de 21 000 fois. Il a été invité à maintes reprises à agir à titre de président de congrès, comme le 19e Congrès international de chimiothérapie rassemblant plus de 8 000 personnes, et a prononcé pas moins de 600 conférences. Il a aussi joué le rôle d’expert pour plusieurs comités consultatifs, comme Grands Défis Canada, le Conseil des académies canadiennes et l’Agence spatiale canadienne. À travers toutes ces réalisations, ce dont le Dr Bergeron est le plus fier, c’est d’avoir su démontrer la force de la transdisciplinarité en s’entourant de gens extraordinaires alignés avec ses valeurs.

 

Une expertise distinctive et reconnue

Il cumule une soixantaine de distinctions, de nominations et d’honneurs qui témoignent de l’ampleur de ses contributions. Soulignons le titre honorifique de professeur émérite que lui a décerné l’Université Laval, soit la plus haute reconnaissance octroyée à un membre du corps professoral. Il est récipiendaire du prix Louis-Pasteur de l’Association des médecins microbiologistes infectiologues du Québec, du Prix du Québec Wilder-Penfield, en l’honneur de sa carrière remarquable en recherche dans le domaine biomédical, et du Prix principal d’innovation de la Fondation Ernest-C.-Manning. Il a été nommé officier de l’Ordre national du Québec et membre de l’Ordre du Canada. Le Dr Bergeron a également reçu la Médaille de service de l’Association médicale canadienne, en plus d’avoir été intronisé au Temple de la renommée médicale canadienne en 2017.

En clin d’œil à une de ses découvertes, la bactérie Criibacterium bergeronii a été nommée en son nom par son équipe. Quelques années plus tôt, il avait également nommé une bactérie Clostridium lavalense en l’honneur de son alma mater.

 

Un fonds pour l’avenir de la recherche sur les maladies infectieuses

Grâce à la générosité du Dr Bergeron, l’Université Laval a pu créer le Fonds de recherche et d’enseignement en infectiologie de la Faculté de médecine. Ce fonds permettra entre autres de recruter des professeurs ayant une expertise en recherche biomédicale fondamentale et clinique qui pourront perpétuer les connaissances et faire avancer les travaux de recherche en lien avec les maladies infectieuses, et ce, dans un climat scientifique et humain.

 

Initié au bénévolat dès sa jeunesse

« Très jeune, mes parents m’ont appris la valeur de l’entraide », admet le Dr Bergeron. Dans le milieu des années 50, alors qu’il était adolescent, il participe à la construction d’une colonie de vacances pour les jeunes de la paroisse Notre-Dame du Chemin à Québec. Plusieurs tâches communautaires lui ont alors été confiées et c’est durant ces années qu’il a appris l’importance du travail bien fait, du partage, de l’esprit de groupe et du respect d’autrui! Le Domaine Notre-Dame, situé à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, existe toujours comme centre de plein air familial et est encore basé sur le bénévolat. « Mes parents m’ont toujours grandement encouragé à me développer dans mes études, le sport et la culture, trois domaines que je continue de soutenir aujourd’hui par la philanthropie, mentionne Dr Bergeron. Mon entrée dans le programme des Cent-Associés de l’Université Laval est ma façon de redonner à mon alma mater qui m’a non seulement formé, mais qui m’a toujours soutenu tout au long de ma longue et belle carrière. »

 

https://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=485

https://www.crchudequebec.ulaval.ca/recherche/chercheurs/michel-g-bergeron/

https://www.cdnmedhall.ca/fr/laur%C3%A9ats/michelbergeron

Découvrez d'autres Cent-associés

Martin Cousineau et Francine Morrissette

Martin Cousineau & Francine Morrissette

« Nous sommes fiers de faire une différence dans la vie des gens au quotidien en brisant l’isolement causé par la perte auditive, mais également au-delà de notre existence, entre autres par notre don planifié. »
 
 
Paul-Henri Fillion

Paul-Henri Fillion

Diplômé - Génie civil (1954)

« Je contribue à ma façon à encourager cet esprit d’entreprise à l’Université et à donner les moyens aux étudiants de réaliser leur projet, comme j’ai moi-même été soutenu à leur âge. »

Jan Aleksander Herman

Feu Jan Aleksander Herman

Professeur retraité - Faculté des sciences et de génie

« L’Université Laval ne comptait à ce moment que 6 000 étudiants, et sa faculté de génie se trouvait sur le boulevard de l’Entente dans le quartier Saint-Sacrement, où j’ai commencé à enseigner. »

Faites partie de l’histoire

Marc Deschênes
Directeur conseil
dons majeurs et planifiés
Marc Deschênes, directeur dons planifiés

Demande de contact - Cent-Associés