Nous éprouvons présentement des difficultés avec notre système de don en ligne. Nous travaillons à régler la situation.

Pour faire un don, nous vous invitons à communiquer avec nous par téléphone au 418 656-3292.

Merci de votre compréhension.

MESSAGE IMPORTANT

Depuis le 1er mai, la Fondation de l’Université Laval a intégré l’équipe du vice-rectorat aux affaires internationales et au développement durable, sous le nom de la Direction de la philanthropie et des relations avec les diplômées et diplômés de l’Université Laval. Veuillez noter qu’au cours des prochains mois, les deux appellations cohabiteront. Par conséquent, la mention Université Laval – Don remplace celle de La Fondation de l’Université Laval sur le relevé de transaction.

Guillaume Dumais & Oumaima Sbai El Idrissi

Guillaume Dumais & Oumaima Sbai El Idrissi

47

« On entend souvent parler de philanthropie par des gens qui sont à la retraite ou sur le point de la prendre. On veut démontrer qu’il n’y a pas d’âge pour contribuer à une cause ou un projet qui nous tient à cœur. »

Soutenir la relève pour l’avenir de la médecine

Guillaume Dumais et sa conjointe Oumaima Sbai El Idrissi œuvrent tous les deux à titre de conseillers en sécurité financière. C’est au fil des rencontres avec un client qu’il accompagnait dans la réalisation de son projet philanthropique que M. Dumais a développé sa curiosité et son intérêt envers le don planifié. Inspiré par la générosité de son client, dont l’objectif était de redonner à la communauté médicale, Guillaume Dumais a eu l’idée de redonner la totalité de sa propre commission au même organisme afin d’augmenter l’impact de son don.

Bien que le couple appuyait déjà plusieurs organismes, l’idée de concrétiser son propre projet philanthropique a pris racine, celui d’encourager les jeunes talents des régions du Québec qui veulent entreprendre des études en médecine, mais pour qui l’aspect financier pourrait représenter un frein.

En effet, un des volets de leur don vise à encourager des jeunes du secondaire à maintenir leurs bonnes notes jusqu’à leur demande d’admission au programme de médecine. Les futures étudiantes et futurs étudiants ont donc la chance de profiter d’une bourse d’études visant à alléger leur charge financière. Pour le couple, ce projet philanthropique est une belle occasion de soutenir la relève à atteindre ses objectifs et de former des médecins engagés et talentueux. « Sur le plan financier, on sait que certaines personnes n’ont pas les outils ou l’accompagnement pour emprunter la voie de la médecine, et nous sommes heureux de pouvoir contribuer à les aider », s’exprime M. Dumais.

Guillaume Dumais et sa conjointe souhaitent également favoriser l’intégration des diplômées et diplômés internationaux pour renforcer notre système de santé, qui souffre d’une pénurie de main-d’œuvre. Enfin, le couple veut contribuer à la promotion, la visibilité et l’attraction de la Faculté de médecine de l’Université Laval.

Comme la clientèle de M. Dumais est composée majoritairement d’étudiantes et étudiants en médecine de l’Université Laval, il était tout naturel pour le couple d’offrir ce don en faveur de la Faculté. « C’est une clientèle que j’ai toujours apprécié accompagner au cours des différentes étapes de leur parcours », confie-t-il.

Par le fruit de son travail, les stratégies de don entourant la planification financière ont naturellement permis à plusieurs de ses clients de redonner à des causes qui leur tenaient à cœur. « On les aide à pouvoir aider », affirme M. Dumais.

 

Un don de cœur et de tête

Guillaume Dumais avoue sans détour que c’est son côté rationnel qui l’a porté à réaliser ce projet : « Je suis vraiment cartésien. Ma réflexion ne part pas d’une émotion, mais plutôt de la logique. Si on veut que chaque individu puisse profiter d’un meilleur système, on se doit d’y contribuer si on peut se le permettre. »

Naturellement, en travaillant avec Guillaume, Oumaima Sbai El Idrissi a été inspirée par l’initiative de ce projet. Pour sa part, elle confie que sa nature généreuse et son esprit communautaire sont des qualités qu’elle doit à ses racines marocaines : « C’est naturel de redonner aux autres, peu importe son revenu. Que ce soit un soutien moral ou financier, l’esprit de solidarité est important pour nous. » Bien que M. Dumais avoue se ranger plus du côté de la raison que de l’émotion, le couple partage les mêmes valeurs familiales et l’esprit de communauté.

 

Valoriser la contribution sociale pour une société plus juste et équitable

Selon M. Dumais et Mme Sbai El Idrissi, la culture philanthropique au Québec mérite d’être renforcée, notamment afin de pouvoir aider, collectivement, les personnes moins bien nanties. Le couple exprime qu’il est nécessaire d’aborder la philanthropie avec son entourage. « Il faut repartir la roue en démontrant tous les bienfaits pour notre société. ». Ils croient qu’il est essentiel de reconnaître la contribution de ceux et celles qui participent à l’améliorer.

En faisant un clin d’œil au don planifié, M. Dumais mentionne par ailleurs qu’il existe plusieurs façons de le structurer sans pénaliser ses proches, en plus d’en faire profiter grandement un organisme ou un projet important pour nous.

 

Laisser une marque… dès maintenant

Le couple souhaite inspirer les plus jeunes à concrétiser des gestes philanthropiques. « On entend souvent parler de philanthropie par des gens qui sont à la retraite ou sur le point de la prendre, s’expriment-ils. On veut démontrer qu’il n’y a pas d’âge pour contribuer à une cause ou un projet qui nous tient à cœur. »

 

Découvrez d'autres Cent-associés

Sylvie Paquette

Sylvie Paquette

Diplômée - Actuariat (1981)

« J’ai toujours en tête les trois leviers de la philanthropie qui me guident dans mes actions et engagements : le temps, les compétences et l’argent. Selon l’étape où on est rendu dans la vie, on choisit un levier plutôt qu’un autre et tant mieux si on peut se servir de tous les trois ! »
Claude Topping

Claude Topping

Diplômé - Médecine (1981)

« Malgré mon attachement profond à mon alma mater, j’encourage la relève à poursuivre une formation complémentaire à l’étranger afin de ramener au Québec une expertise et une vision différentes de la pratique. »
Paule Gauthier

Feu l’honorable Paule Gauthier

Diplômée - Droit (1969)

« Paule considérait son implication dans la formation de la relève comme un excellent investissement qui contribuerait à ce que les étudiants soient parmi les meilleurs de leur génération. »

Faites partie de l’histoire

Marc Deschênes
Directeur conseil
dons majeurs et planifiés
Marc Deschênes, directeur dons planifiés

Demande de contact - Cent-Associés