La grande prêtresse donne la flamme sacrée au président du comité olympique grec.
La grande prêtresse donne la flamme sacrée au président du comité olympique grec. Photo: Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime

L’odyssée de la flamme 2024

En avril dernier, 6 lycéens ont accompagné une délégation française des Jeux olympiques de Paris dans son voyage pour rapporter la flamme olympique en France.

Arnauld Lastel, diplômé de la maîtrise en sciences du sport et membre de l’Académie nationale olympique française, participe, en compagnie des autres académiciens, au développement de programmes éducatifs prônant les valeurs du sport et de l’olympisme. Dans ce texte, il raconte ce projet artistique et documentaire auquel ont participé ces jeunes apprentis photographes.

Des Jeux olympiques antiques aux Jeux olympiques modernes, la flamme olympique d’Athènes au château de Mirville

Aller au-devant de la flamme olympique plutôt que de l’attendre. Voilà la devise que j’ai fixée pour 2024 au Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime. Prévue le vendredi 5 juillet 2024, la flamme olympique sera accueillie au château de Mirville (Seine-Maritime, Normandie), lieu de villégiature de Pierre de Coubertin, jeune adolescent et déjà pratiquant sportif. Aller dans le berceau d’origine de l’olympisme et de la flamme en Grèce pour les relier à l’époque moderne en recevant à Mirville la flamme : voilà l’ambitieux projet proposé à 6 jeunes lycéens de Seine-Maritime investis dans des actions scolaires et sportives préolympiques. La mission de ces jeunes ambassadeurs était, au travers d’un séjour à Athènes, de photographier la flamme olympique dans toutes les situations commémoratives lors de la passation de la flamme par les prêtresses d’Olympie au président du Comité olympique grec, puis à Tony Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024 (COJOP). Des photographes professionnels ont formé puis guidé nos 6 jeunes pour s’assurer d’une production de qualité avec des appareils photographiques de pointe.

Cérémonie de la passation de la flamme olympique à Athènes.
La flamme symbole de la paix. Photo: Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime
La grande prêtresse donne la flamme sacrée au président du comité olympique Grec.
La grande prêtresse donne la flamme sacrée au président du comité olympique grec. Photo: Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime

Après un baptême de l’air pour 3 des 6 jeunes, nous voilà à Athènes le mercredi 24 avril dernier. Choc thermique et de lumière, les voilà logés au pied de l’Acropole. Des fiches directives les orientent dans des thématiques combinant Athènes, la flamme et les lieux mythiques de la ville.

L'Acropole et la ville d'Athènes
L’Acropole et la ville d’Athènes. Photo: Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime

Au programme, le jeudi 25 avril, visite dans le port du Pirée du navire-trois-mâts Le Belem, qui transporte la flamme d’Athènes à Marseille. Première séance de photos tous azimuts et premières entrevues avec les médias français.

Quand le mythique Belem rencontre une trière grecque.
Quand le mythique Belem rencontre une trière grecque. Photo: Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime

La journée du vendredi 26 avril est marquée par la cérémonie de passation de la flamme olympique dans le stade panathénaïque. Au cœur d’Athènes, ce lieu antique situé entre deux pinèdes et restauré pour les premiers Jeux olympiques modernes de 1896 est une pure merveille d’esthétisme tout en marbre. La cérémonie dure une heure et retransmise dans plusieurs centaines de pays au monde. Entre coupées de danses antiques et modernes, les discours grecs puis français se succèdent. Le moment fort est celui de l’arrivée de la flamme avec les prêtresses, puis de la transmission au COJOP Paris 2024. Nos 6 jeunes œuvrent au mieux pour rendre éternel ce précieux moment. Dans la foulée de cette cérémonie, direction l’Ambassade de France en Grèce pour une réception où l’ambassadrice de France en Grèce accueille nos 6 jeunes ambassadeurs, puis la ministre des Sports du gouvernement français partage quelques minutes avec notre délégation. Le président du COJOP Paris 2024 en fait de même entre deux entrevues.

Ancien stade panathénaïque de 1896 des Jeux olympiques de l'ère moderne.
Stade panathénaïque de 1896 des Jeux olympiques de l’ère moderne. Photo: Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime

Le lendemain, direction le port du Pirée pour saluer la flamme qui va naviguer vers Marseille. Moment d’émotion qui se prolonge ensuite au musée olympique d’Athènes et sur les installations olympiques des Jeux olympiques d’Athènes 2004. Dimanche 28 avril, retour au Stade panathénaïque pour une visite sans contraintes protocolaires et photos à l’appui suivie d’une visite détaillée du Parthénon au sommet de l’Acropole.

Tony Estanguet présente la flamme olympique au départ du Belem depuis le Port de Pirée.
Tony Estanguet présente la flamme olympique au départ du Belem depuis le port de Pirée. Photo: Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime
Départ de la flamme olympique sur le trois-mâts, le Belem.
Départ de la flamme olympique sur le trois-mâts, le Belem. Photo: Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime

Enfin, lundi 29 avril, retour en France où se poursuit l’odyssée de la flamme 2024. Les 6 jeunes ont réalisé plusieurs milliers de photos, puis sélectionné 15 photos chacun. L’ensemble des 90 photos ont été examinées par les photographes associés au projet et 24 sont gardées pour une exposition le 5 juillet au château de Mirville puis cet automne au Conseil départemental de Seine-Maritime.

Réunir l’époque antique et l’époque moderne à travers la transmission des valeurs de l’olympisme, voilà le pari réussi par l’odyssée de la flamme 2024 avec 24 photos exposées aux yeux de tous. L’odyssée de la flamme 2024 a reçu le titre «Olympisme culturel» par le COJOP Paris 2024.

Arnauld LASTEL
Membre du Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime
Vice-président du Comité régional olympique et sportif en Normandie.

Voir l’album photo complet

Pour ne rien manquer

Joignez-vous à notre communauté pour connaître toutes nos histoires à succès!

Abonnez-vous à nos médias sociaux pour suivre les réussites de notre université ainsi que de ses diplômées et diplômés.

Vous pouvez également consulter toutes nos infolettres.